Textes de Valérie Vandeputte illustrés par Caroline Palayer
Conception graphique : Caroline Naillet

Bagui, Lashmi et Jean ne sont pas des personnages de fiction. Ils existent bel et bien. Que ce soit au Mali,
en Mongolie, en Inde ou en France, ils vivent heureux. Pas besoin d’ailleurs, vivre ici ou là, et y être bien.
En harmonie. Vingt-six portraits à la sauce du Monde qui va bien.

Extraits

B - Y

Bagui
Bagui vit à Hadgal, au bord du lac Khrovgol Nuur (Mongolie). Une grosse bouille toute ronde, des yeux pétillants,
il chante constamment et fait résonner le sol. Dans la steppe, l’important est de veiller aux gestes essentiels
qui assurent l’indispensable : se protéger du froid, se remplir le ventre et rester de bonne humeur. Il sait donc
allumer un feu sous une pluie battante, avec un vent à décorner les yaks, en recouvrant le foyer de très grosses
branches d’arbres. Cet empilement en pyramide est orienté face au vent et à la pluie, et ménage un accès
pour mettre à chauffer un wok rempli d’eau. Il prépare ensuite une soupe salvatrice, parfum mouton gras,
qu’on déguste le plus vite possible en faisant beaucoup de bruit, c’est pas dérangeant. Après, on est bien.

L - O

Lashmi
Lashmi vit à Pondichéry (Inde). C’est une star ! Ah c’qu’elle est belle ! Parée de motifs sur le fronts et les oreilles,
élégante avec son collier de clochettes et ses bracelets de chevilles en argent, c’est une vraie beauté !
Elle siège en journée au temple de Sri Manakula Vinayagar. Ce temple est dédié à Ganesh. Bonhomme et jovial,
ce dieu éléphant aide les commencements, supprime les obstacles. Il représente l’abondance, la prospérité,
la bonne chance. Et Lashmi en est la représentation vivante. En échange de bananes, de biscuits, de pastèques
ou de quelques roupies, elle bénit d’un petit coup de trompe sur la tête. Nonchalante avec les humains adultes,
elle est d’une douceur inouïe avec les nouveaux-nés. Car tous défilent devant elle pour conclure le moment
d’Offrandes et de prières faites au temple. Et l’on peut se laisser bercer à l’infini par son va-et-vient de trompe…

J - Q

Jean
Jean vit en Drôme (France). Botaniste photographe, soixante ans, il cultive la bonne humeur. Son occupation
actuelle consiste à se balader, observer et photographier les petites fleurs de sa région. Ensuite, il les répertorie
et les commente. Il les installe sur des fiches pratiques qu’il veut distribuer au plus grand nombre,
c’est-à-dire tous ceux qui se baladent comme lui, mais méconnaissent les bienfaits et merveilles
que nous prodigue Dame Nature. Il collabore très consciencieusement avec le Conservatoire des Plantes
de la Rhône-Alpes pour établir des statistiques, en fournissant des relevés botaniques. Il pense que l’éveil
de conscience écologique est indispensable mais doit se faire en douceur, avec une pensée positive.
Selon lui, l’évolution naturelle des espèces est en cours, elle se déroule à présent. Et il faut juste savoir se poser
de bonnes Questions pour se maintenir sur le bon chemin.